Sa vie, ses proches

Une vie de poète

Ils ont parlé de lui

Les contemporains de LF

Contact JMB


Madame de la Sablière


Laissons La Fontaine la décrire et vous comprendrez aisément dans quelle situation il se trouvait vis à vis d'elle.

« Elle avait des cheveux d'un blond cendré, le plus beau qu'on puisse imaginer; les yeux bleus, doux, fins et brillants, quoiqu'ils ne fussent pas grands; le tour du visage ovale: le teint vif et uni; la peau d'une blancheur à éblouir: les plus belles mains et la plus belle gorge du monde. Joignez à cela un certain air touchant de douceur et d'enjouement répandu sur toute sa personne. Je remarquai même dans ce qu'elle dit et ce qu'elle fit, ce tour aisé, ce caractère d'esprit sans embarras, cette humeur bonne et honnête et ces manières obligeantes qui sont si fort de vous qu'il serait difficile aux autes de les imiter. enfin, tout autre que moi, moins rempli de votre idée, en voyant ce que je vis, n'eût pas laissé de dire: c'est Madame D.L.S.»

Elle se nommait Marguerite Hessein, était fille de riches banquiers et avait reçu une éducation brillante. Elle avait épousé Antoine Rambouillet, sieur de La Sablière. Cet homme la délaissa assez rapidement. Il était, disons libertin et avait une cour de jeunes maîtresses assez considérable. Il était galant, mais très riche.

En 1668, elle se sépara de son mari qui lui versa une pension, mais lui retira ses enfants. Elle se retrouva donc libre de ses mouvements et de ses rencontres. Au contact de son mari et de ses amis, elle apprit également ce qu'était le libertinage, et s'entoura d'une foule d'amants et d'amoureux. Mme de Sévigné, toujours pleine d'humour grinçant, la surnomma "La touterelle".

Elle rencontra plusieurs fois Louis XIV avec qui elle eut plusieurs entretiens.

En 1673, La Fontaine s'installe chez elle, rue Neuve des Petits Champs. Il restera ainsi 20 ans auprès d'elle, habitant plusieurs maisons successivement. Elle pourvoit à tous ses besoins, lui offre le gite, le couvert et l'ouverture de son salon où il rencontre Racine, Boileau, Bernier, Charles Perrault et toutes les célébrités de l'époque.

On ne sut jamais précisément si La Fontaine était l'amant de Madame de la Sablière ou un adorateur platonique, toujours est-il qu'il l'adorait, lui rendait grâce perpétuellement, à tel point qu'il l'avait surnommée Iris, et l'avait placée à l'égale des déesses.

Le 2 Mai 1684, lors de la réunion de réception de La Fontaine, celui-ci donna la première lecture de son discours à Madame de la Sablière, ce qui, avouons-le, est un bel hommage public.

Madame de la Sablière mourut en janvier 1693 d'un cancer du sein. Il ne lui survécut pas deux ans....

Google
 

ancre