Fables

Contes libertins

Récits poétiques

Correspondance

Théâtre et Opéra

Oeuvres en prose

Contact JMB


Daphné

Présentation


Au sommet de son art, La Fontaine souhaite changer un peu de registre. L'occasion lui en est donnée en 1674. L'opéra Alceste de Lully ayant été un échec cuisant pur le musicien, celui-ci se met en quête d'un nouveau poète por écrire un livret nommé Daphné.Madame de Montespan et sa soeur, amies de La Fontaine, le proposent au muicien. Lully feint d'être intéressé et commande le livret à Jean. Il y travailla de longs mois au bout desquels Lully refusa l'oeuvre. Mais avait-il jamais souhaité travailler avec La Fontaine ou bien avait-il feint de s'y intéresser, pour plaire???

En 1684, La Fontaine publia lui-même cette oeuvre qui ne passa pas à la postérité, loin s'en faut!!

Mais la rancoeur contre Lully resta tenace et c'est une des premières fois où l'on vit La Fontaine presque méchant et plein de vengeance. Il écrivit une petite épître  intitulée "Le Florentin" dans laquelle il verse tout ce qu'il a sur le coeur. Cette pièce de poésie, lue uniquement par des intimes, ne fut publiée qu'en 1691, et encore, sans son consentement. Elle fit grand bruit à la Cour, ne fut pas appréciée du roi (mais était-ce la première fois que La Fontaine déplaisait??). Il dut ensuite écrire des épîtres et des lettres pour justifier son attitude dans cette pièce.
Sa haine pour les opéras italiens va croissante et La Fontaine profite de l'échec d'Isis de Lulli pour se réjouir publiquement de cet échec écrit, en janvier 1677, une épitre qu'il dédie à Monsieur de Niert premier valet de chambre de Louis XIV et passionné de musique et d'opéra. Une diatribe contre l'opéra en général et l'opéra italien en particulier. Etonnant de la part d'un poète qui a tout fait pour imposer son Daphné et qui ne songe qu'à recommencer.....

Google
 

ancre







W.Aractingi