Fables

Contes libertins

Récits poétiques

Correspondance

Théâtre et Opéra

Oeuvres en prose

Contact JMB


Ballade sur le nom de Hardi, donné par les soldats à Monseigneur le Dauphin


Un de nos fantassins, très bon nomenclateur,
Du titre de hardi baptisant Monseigneur,
Le fera sous ce nom distinguer dans l'histoire.
Ce soldat par chacun fut d'abord applaudi :
Le prince et son parrain firent dire à leur gloire
« Louis le bien nommé, c'est Louis le Hardi. »

D'un pareil nom de guerre on traitait les neuf preux
Notre jeune héros le mérite mieux qu'eux.
J'aime les sobriquets qu'un corps de garde impose
Ils conviennent toujours; et, quant à moi, je di,
Pour ajouter encor quelque lustre à la chose :
« Louis le bien nommé, c'est Louis le Hardi. »

Adam, qui sur les fonts tint les êtres divers
Dont il plut au Seigneur de peupler l'Univers,
Adam, parrain banal de toutes ces familles,
Et qui n'imposait par les noms en étourdi,
N'y rencontrait pas mieux qu'ont fait ces bons soudrilles:
Louis le bien nommé, c'est Louis le Hardi.

ENVOI

L'homme n'engendre guère à soixante et dix ans.
Si le cas m'arrivait, comme à certaines gens,
J'irais à ce soldat, et, sans tant de mystère,
Tout autre choix à part, je dirais : « Cadédi,
Viens tenir mon enfant, tu seras mon compère
Louis le bien nommé, c'est Louis le Hardi. »
Google
 

ancre







W.Aractingi