Recommandations

Proposer un pastiche

Lire les pastiches

Les textes de Sam.

Contact JMB


La coccinelle et l’escargot


Un escargot, au bord de l’inanition,
Chargé du fardeau de sa maison,
S’échine par une lenteur empressée,
Vers une salade qu’il convoite pour son diner.

Mais le potager est encore loin,
Et la prudence doit être mère de sûreté,
Car il lui faut composer avec le jardinier,
Qui couve ses légumes avec grand soins.

Le colimaçon est perdu dans ses pensées,
Quand une coccinelle, fatiguée d’un long voyage,
Sur son dos vient se poser,
Jugeant cet endroit bon pour atterrissage.

Ne vous gênez surtout pas, dit l’escargot furieux,
Veuillez-m’excuser, répond la bête à bon Dieu,
Je vous ai pris pour un caillou,
Lequel m’a semblé propice pour souffler un coup.

Vous n’imaginez pas les efforts que je dois faire,
Pour ramper sur cette terre, rétorque t-il en colère,
Votre poids, même petit, aggrave ma lenteur,
Une salade m’attend et j’en bave pour l’heure,
Pardi, avec vos ailes, pour vous cela est facile,
Allez vous reposer ailleurs que sur mon domicile!

La coccinelle encore lasse, eut alors une idée,
Qui lui sembla une bonne plaisanterie,
Fort farfelue, il faut bien en convenir.
Sur le dos de cet hélix mal embouché.

Il me suffit d’ouvrir mes ailes par ce vent fort,
Pour vous faire parvenir vite à bon port,
En moins de temps que vous ne pourrez compter,
A cette salade vous allez goûter.

Lent de corps mais aussi simple d’esprit,
L’escargot trouva l’idée remarquable et salutaire,
Ses cornes en frétillaient de joie et d’envie,
Il se laissa convaincre par le coléoptère.

Tout ce petit remue-ménage,
Ne passa pas inaperçu dans le voisinage,
Un rapace, au vol habile et mortel,
Emporta l’escargot et la coccinelle.

La fortune se plait à faire de ces coups,
Au moment où l’on s’y attend le moins,
Et toute facétie, même de bon goût,
Joue parfois un tour à celui qui se croit malin.

Luc Mathen

Google
 

ancre







W.Aractingi