Recommandations

Proposer un pastiche

Lire les pastiches

Les textes de Sam.

Contact JMB


Gros Jean comme devant




Un ours dormait dans sa tanière
En attente du renouveau
Acagnardé sur sa litière
Rêvant de soleil clair et chaud…

Gros-Jean, tapi dans la clairière
(Ayant déjà vendu sa peau
Au marchand de Belle-Rivière)
Escomptait toucher le gros lot !

Armé de son puissant tromblon
Il avance avec précaution
Pensant déjà tenir la bête
Qu’il croit endormie, sourde et quiète

C’était compter sans la nature
Qui parfois change le destin
Des chasseurs de bonne figure
Mais animés de noirs desseins

A l’étourdie, entre une abeille
Dans le logis, et, sans façons
Elle pique l’ours à l’oreille
Et le réveille tout de bon !

Effaré, notre plantigrade
Surgit brusquement au grand jour
Le chasseur en prit pour son grade
Et s’enfuit comme un gros balourd

Il revint à Belle-Rivière
La queue basse, et sans son tromblon
Honteux devant ses congénères
Qui rirent de sa prétention !

Moralité : il ne faut pas vendre
la peau de l’ours avant de l’avoir tué !

nom

Google
 

ancre







W.Aractingi