Recommandations

Proposer un pastiche

Lire les pastiches

Les textes de Sam.

Contact JMB


Le Pelou et le iench



Un pelou crevait à mort la dalle, cause qu’les chiens assuraient trop leur garde.
Il croise un pittbull trop balaize à faire mal qu’si jamais y’a conflit vaut mieux qu’il le retarde.
« bastonner les renards, les fouines ou les blaireaux
Pour ça j’suis digne, pas de cadeaux !
Mais quand t’es face à ce genre de molosse, hé ho ! tu m’as bien vu, j’suis pas cas soc’
Mieux vaut s’la jouer finaud si j’veux sauver mes dents
Et z’y va ! j’vais te l’noyer sous les compliments : que vous êtes beau, gros et tout ce genre de choses ! »
Le iench s’la frima grave et nous ramène sa prose :
« en quittant prestement votre vile existence, joie, bonheur, nonchalance seront votre récompense,
Plus de vie misérable à voler les bonnes gens, devenez raisonnable vous en serez content ! »
« et z’y va ! j’kiffe trop là ! comment il faut que j’fais ?
Allez ! donnes moi l’ketru fais pas ton roquet ! »
« arrêtez vos manières, chassez les mauvaises gens, éloignez les précaires du maître tout puissant
Ainsi à lui complaire vous aurez grassement pour salaire caresses et festins abondants ! »
Là le loup y s’met trop à kiffer sa race : « trop d’la balle » qu’y s’dit, mais soudain la vibe passe…
« t’as quoi au coup là, j’suis intrigué t’es tout pelé ? »
« rien ! » « quoi rien ? » « peu de choses… ! »
« mais t’encore ? » « le collier donc je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause »
« attaché ? mais t’es ouf dans ta tête ou quoi toi ?
Alors jamais tu courres, tu chourres, t’es libre max ? »
« certes non mais qu’importe la chaine ma foi ? »
« il importe j’te f’rai dire qu’j’aime trop pas qu’on m’garrote le kiki pour ce sort.
Mates : j’ai faim, je m’casse mais j’cours encore ! »

Le Pistil

Google
 

ancre







W.Aractingi